Qu'est ce que les réflexes archaïques?

Réflexes archaïques en podologie podologue paris

Un réflexe est une réponse musculaire involontaire, stéréotypée et très rapide à un stimulus donné sensoriel ou sensitif.

 

Les réflexes archaïques ou réflexes primitifs, apparaissent in utero, lors de l'accouchement ou dans les tous premiers mois de la vie. Ils se développent ensuite, restent actifs grâce aux mouvements du nourrisson et vont progressivement s'intégrer au fur et à mesure que le système nerveux mature ; ils deviennent alors des réflexes de vie (réflexes posturaux), base des apprentissages. 

Les réflexes archaïques sont nécessaires à la mise en place de schèmes moteurs, qui une fois intégrés, laissent place aux mouvements volontaires.

Ils sont organisés selon un schéma d'apparition bien précis. Or, si les premiers réflexes ne peuvent se développer, ils resteront actifs et empêcheront les suivants de se développer correctement à leur tour.

Ces réflexes représentent nos compétences de base pour l'apprentissage.

 

 

"Les réflexes du nourrisson influencent le développement moteur qui est d’une importance cruciale pour le développement du cerveau, pour les processus mentaux et intellectuels de la vie future de l’individu. Non seulement les réflexes archaïques constituent la base neurologique pour développer le contrôle de nos mouvements, mais ils sont importants car ils nous protègent et nous aident à survivre dans des situations de stress."

Svetlana Masgutova

Bien intégrés, les réflexes primitifs assurent le bon développement de nos trois sphères : 

 

Corporelle : coordination, équilibre, motricité fine et globale, bonne posture, démarche, mobilité due à des troubles neurologiques, développement moteur, conscience du corps, tonus, performance sportive...

Cognitive : attention, mémorisation, concentration, compréhension, pensée, organisation, scolarité, lecture, écriture, créativité…

Emotionnelle : gestion des relations, émotions, stress, confiance et estime de soi, centrage, sentiment de sécurité, mieux être, joie…

 

Pour diverses raisons certains réflexes ne se développent pas, ne s'intègrent pas complètement et même réapparaissent quelques fois (choc physique, émotionnel...), ce qui crée des "parasites" dans les mouvements volontaires et joue sur le comportement, les  émotions, la concentration, les apprentissages... 

 

Nous avons tous un ou des réflexes mal intégrés qui gênent plus ou moins nos mouvements volontaires ou notre posture! Chaque réflexe persistant affecte une fonction.

Pourquoi ne s'intègrent-ils pas ou mal?

  

Toutes perturbations pendant les 3 périodes cruciales (in utero, accouchement, 2-3 premières années de vie) peut engendrer une mauvaise intégration des réflexes archaïques.

  • La période intra-utérine : stress de la mère, grossesse non désirée, à risque, abandon du père, fausse couche, décès d'un jumeau...
  • L'accouchement : prématuré, déclenchement, péridurale, forceps ou ventouse, péridurale, souffrance foetale, accouchement long ou trop rapide, manque de 1er contact peau à peau, manque de 1ère tétée...
  • La 1ère année de vie : tout ce qui va gêner les mouvements du bébé. parc, trotteur, transat, habits trop serrés gênant la motricité (ou jupe empêchant le 4 pattes), allaitement, sevrage avant 6 mois, manque de toucher, câlins...

Comment intégrer ces réflexes?

réflexex archaïques paris

 

 

La réintégration est basée sur le mouvement ; c'est lui qui permet les connexions nerveuses.

Une analyse des réactions réflexes permet de repérer les réflexes non intégrés. Ils sont stimulés grâce à des mouvements propres à chaque réflexe.

Au cabinet nous faisons une séance de remodelage isométrique. De petits exercices sont ensuite fait à la maison : mouvements rythmés, massage, bercement, renforcement musculaire et postural...

 

Rien n'est jamais perdu, les réflexes se "rééduquent" à tout âge! 

Quelques signes évocateurs :

Réflexes archaïques en podologie paris

 

Chez le bébé :

- ne tient pas sur le dos

- n'arrive pas à se retourner 

- ne sait pas ramper

-ne fait pas de 4 pattes

 

Chez l'enfant :

- difficultés de concentration

- difficultés à lire, écrire...

- oubli ses leçons alors qu'il les connaissait parfaitement la veille

- énurésie (pipi au lit)

- casse la mine du crayon ou transperce ses feuilles

- tire la langue, ouvre la bouche... quand il écrit ou découpe...

- penche la tête ou tourne la feuille pour écrire

- inquiétude, angoisse, stress, peur...

- rêveur, dans les nuages

- grande fatigue

- timidité ou inversement enfant très bagarreur

- maladroit (fait tomber les objets, trébuche)

- marche sur la pointe des pied, ou tape des talons à la marche

- difficultés à faire du vélo, nager, corde à sauter, jouer aux jeux de ballons

- problème de coordination, problème de latéralité

- le dit "hyperactif"  : TDA-H : ne tient pas en place sur sa chaise, met ses pieds enroulés autour des pieds de chaise, s'affale sur la table, mal assis sur la chaise, un genou sous les fesses...

- les DYS : dyslexie, dysorthographie, dyscalculie, dyspraxie...

 

Chez l'adulte

- tous les troubles de l'enfant 

- n'aime pas ou n'arrive pas à parler en public, timidité excessive

- angoisse, mélancolie

- commence tout en même temps mais ne finit rien

- difficulté à prendre des décisions

- personne très émotive

- problème d'équilibre

- bruxisme

- douleurs cervicales, dorsales, lombaires

- déformations articulaires : hallux valgus, hallux rigidus...

- troubles posturaux

Je vous invite à regarder quelques vidéos de Paul Landon, fondateur du CFPA (Centre de Formation Le Plaisir d'Apprendre) et de l'IMP (Intégration Motrice Primordiale).

Venez découvrir quelques réflexes et leurs conséquences de non intégration ICI