En cours....

Un réflexe est une réponse musculaire involontaire, stéréotypée et très rapide à un stimulus donné sensoriel ou sensitif.

 

Les réflexes archaïques ou réflexes primitifs, apparaissent in utero, lors de l'accouchement ou dans les tous premiers mois de la vie. Ils se développent ensuite, restent actifs grâce aux mouvements du nourrisson et vont progressivement s'intégrer au fur et à mesure que le système nerveux mature ; ils deviennent alors des réflexes de vie (réflexes posturaux), base des apprentissages. 

Les réflexes archaïques sont organisés selon un schéma d'apparition bien précis. Or, si les premiers réflexes ne peuvent se développer, ils resteront actifs et empêcheront les suivants de se développer correctement à leur tour.

 

"Les réflexes du nourrisson influencent le développement moteur qui est d’une importance cruciale pour le développement du cerveau, pour les processus mentaux et intellectuels de la vie future de l’individu. Non seulement les réflexes archaïques constituent la base neurologique pour développer le contrôle de nos mouvements, mais ils sont importants car ils nous protègent et nous aident à survivre dans des situations de stress."

Svetlana Masgutova

 

Bien intégrés, les réflexes primitifs assurent le bon développement de nos trois sphères : 

Corporelle : coordination, équilibre, motricité fine et globale, bonne posture, démarche, mobilité due à des troubles neurologiques, développement moteur, conscience du corps, tonus, performance sportive...

Cognitive : attention, mémorisation, concentration, compréhension, pensée, organisation, scolarité, lecture, écriture, créativité…

Emotionnelle : gestion des relations, émotions, stress, confiance et estime de soi, centrage, sentiment de sécurité, mieux être, joie…

 

Pour diverses raisons certains réflexes ne se développent pas, ne s'intègrent pas complètement et même réapparaissent quelques fois, ce qui crée des "parasites" dans les mouvements volontaires ce qui joue sur le comportement, les  émotions, la concentration, les apprentissages... 

 

Pourquoi ne s'intègrent-ils pas ou mal?

 

Toutes perturbations pendant les 3 périodes cruciales (in utero, accouchement,2-3ères années de vie) peut engendrer une mauvaise intégration des réflexes archaïques.

  • La période intra-utérine : stress de la mère, grossesse non désirée, à risque, abandon du père, fausse couche, décès d'un jumeau...
  • L'accouchement : prématuré, déclenchement, péridurale, forceps ou ventouse, péridurale, souffrance foetale, accouchement long ou trop rapide, manque de 1er contact peau à peau, manque de 1ère tétée...
  • La 1ère année de vie : tout ce qui va géner les mouvements du bébé. parc, trotteur, transat, habits trop serrés gênant la motricité, sevrage avant 6 mois, manque de toucher, câlins...