La podologie du sport

Lors de la pratique sportive, vos pieds subissent de nombreuses contraintes du fait de l'intensité et de la répétition des gestes propres à votre sport. Chaque sport va entraîner des pathologies spécifiques.

L'examen podologique du sportif

podologue du sport paris

Votre podologue du sport à Paris va procéder à un bilan global de votre posture, puis à l'examen des troubles statiques et dynamiques (analyse sur tapis de course), ainsi qu'à l'analyse de vos chaussures de sport

Le podologue du sport fait partie intégrante du staff médical au même titre que le médecin du sport, le kinésithérapeute, l'ostéopathe...

 


 

La podologie du sport va avant tout prévenir des pathologies chroniques. Elle va vous aider à la reprise de votre activité physique suite à une blessure et/ou un arrêt prolongé et soulager les pathologies mécaniques. Elle peut aussi vous aider à améliorer vos performances (par l'amélioration du geste technique), avoir un meilleur confort et une meilleure récupération que vous soyez sportif amateur ou professionnel.

A l'issue de l'examen clinique, une paire de semelles, le plus souvent, thermoformées sera réalisée avec des matériaux spécifiques (amortissants, correcteurs, propulseurs) en fonction de votre morphologie et vos compensations, de vos chaussures et bien sûr du sport pratiqué. 

 

Votre podologue vous conseillera sur les chaussures les mieux adaptées à votre morphologie, votre foulée et votre sport.

Si des corrections posturales plus importantes sont nécessaires, celles ci seront effectuées sur une seconde paire de semelles que vous devrez porter au quotidien dans vos chaussures de ville ; les appuis étant complètement différents lors de votre pratique sportive et lors de la marche.

Les préférences motrices

Au cours de la vie foetale, notre cerveau a développé des connexions nerveuses préférentielles qui vont activer certains muscles qui seront dominants tout au long de notre vie ... ce sont les préférences motrices.

Ces préférences jouent un rôle important non seulement dans la vie de tous les jours mais surtout dans notre activité sportive. Ces muscles sont le moins énergivores pour un effort maximum.

 

C'est pourquoi il n'y a pas une seule bonne façon de courir, de shooter dans un ballon, de frapper une balle... Il faut respecter les schèmes moteurs en s'adaptant au mieux aux contraintes sportives.

 

 

Terrien ou aérien?

terrien ou aérien
terrien ou aérien Source C. Gindre, VOLODALEN

 

Il est important de connaître son profil moteur afin de ne pas se blesser et d'avoir des stratégies d'entraînement adaptées.

 

Chacun a sa propre façon de se tenir debout, sa propre façon d'initier ses mouvements. 

 

 

Prenons l'exemple pour les coureurs à pied, mais l'importance de connaître ses préférences motrices est valable dans tous les sports.

 

On va observer deux grands types de course:

- l'attaque du sol se fait avec le talon avant le déroulé complet du pied. L'attaque se fait légèrement en avant de l'axe du corps, qui est droit. Le coureur tracte alors son bassin puis son tronc vers l'avant. La foulée est rasante. La foulée démarre par le bas. On parle de coureur TERRIEN.

Les muscles dominants sont sur le devant.

- l'attaque du sol se fait par le médio-pied ou l'avant-pied. L'attaque se fait à l'aplomb de l'axe du corps. Le mouvement démarre par le haut en emmenant la tête et les épaules en avant pour favoriser l'inclinaison du tronc. C'est lui cette fois qui emmène le bassin. On parle de coureur AERIEN.

Les muscles dominants sont derrière.

 

L'activation et la gestion de la foulée sont donc complètement opposées d'un type à l'autre!

 

terrien ou aérien
coureur terrien ou aérien Source C. Gindre, VOLODALEN

Latéralité droite ou gauche?

Il s'agit là de définir le coté d'ancrage et le coté dynamique. ATTENTION cela n'a rien à voir avec la main avec laquelle nous écrivons!

 

- préférence manuelles : droite ou gauche

- préférence de pied : si l'on shoote pied droit ou gauche

- préférence auditive : quelle oreille choisit on pour répondre au téléphone

- préférence oculaire : oeil directeur droit ou gauche

- préférence cérébrale : cerveau gauche ou droit qui domine (inverse de l'oeil directeur)

 

En sport la latéralité est capitale!

 

En effet, lors de la pratique sportive nous n'utilisons pas nos deux jambes ou nos deux bras de la même façon. Nous avons toujours un côté plus dynamique. 

Une jambe travaille plus en extension, c'est la jambe tige. C'est le côté dynamique.

L'autre travaille en flexion, c'est la jambe liane. C'est le côté moteur.

 

On aura plus de précision avec une jambe et plus de force avec l'autre...

 

Quelques liens pouvant vous intéresser

- sport et vie (cyclisme) n°156 mai/juin 2016 : ici

- golf mag n°313 mai 2016 : ici

- prise en compte de la préférence motrice INSEP : ici